LE DOME

+39 089 858311 | www.chiesaravello.com

Heures d’ouverture: 9.00 – 12.00 | 17.30 – 19.00
Museo del Duomo: Eté 9.00 – 19.00 | Hiver 9.00 – 18.00
TicketNormal Euro 3,00 | Groups de 25  Euro 1,50 | Enfants Euro 1,50

 

 

Il fut érigé en 1087 sur la place centrale de l’Archevêché, par la volonté de Niccolò Rufolo et il fut consacré par Orso Papice, le premier évêque de Ravello.

L’édifice arbore sur la façade, trois anciens portails en marbre: celui central se ferme par la célèbre porte en bronze, oeuvre du 1179 de Barisano da Trani. Probablement, sur le territoire Italien, il y a seulement une douzaine de portes en bronze et celle de Ravello est l’une des plus importantes: des 54 panneaux rectangulaires qui la décorent, avec des figures sculptées en relief, une porte le nome du donneur de la porte, le noble Ravello i Sergio Muscettola, ainsi que le noms des membres de sa famille.

L’intérieur a trois nefs et trois absides. Sa particularité est un pavage fortement incliné vers la place, créé dans le but d’obtenir un effet de perspective plus profond. La nef de droite accueille un sarcophage du XIVe siècle, don de l’évêque Francesco Castaldo et une précieux tableau représentant Saint Michel Archange écrasant Satan, oeuvre datant du XVIe siècle de Giovan Angelo d’Amato di Maiori.

Au fond de la nef de gauche, à côté du presbytère, l’on trouve la chapelle de Saint Pantaléon, dont l’architecture linéaire est en contraste avec les riches décorations. La chapelle conserve l’ampoule en verre or et argent contenant le sang solidifié du saint, lequel chaque année réalise la miraculeuse liquéfaction. La nef centrale arbore sur la gauche, l’ambon de l’Epître, voulu au début du XIIe siècle par l’évêque Costantino Rogadeo, décoré par deux précieux mosaïques, représentant Jonas et le Pistrice.

Les vastes proportions et les ornements raffinés caractérisent l’ambon de l’Evangile, sur la droite de la nef centrale, créé en 1272 par Niccolò di Bartolomeo da Foggia. A la base, six lions en marbre soutiennent six colonnes torsadées, sur lesquelles repose la chaire. Les décorations en mosaïque ressentent clairement de l’influence arabe. Le tout est dominé par un aigle en marbre, symbole de l’évangile, qui porte l’inscription In Principio Erat Verbum.

A la droite de la nef centrale, un escalier conduit à la crypte, où l’on trouve le Musée du Dôme, qui expose des précieux reliquaires en argent, des dalles en marbre, des décorations en mosaïque et le buste raffiné de Sigilgaita Rufolo, oeuvre de Niccolò di Bartolomeo da Foggia. Sur la droite du Dôme, s’élève un beau clocher du XIIIe siècle, qui ressent de façon bien évidente des influences architecturales arabes et byzantines.